Bilan de mon année 2012. Tests, projets, remerciements.

Je me suis longtemps tâté avant de faire cet article. Je me suis dit « Allez mec, c’est l’moment d’dire à quel point t’as kiffé sa race, que ta console a chauffé sa maman et que les meilleurs disques que tu as pu te procurer ont tourné à n’en plus finir dans ton lecteur. ». Donc ouais, c’est à peu près ça, vidéo-ludiquement  parlant, j’ai sacrément pris mon pied. A la limite, s’il y a un truc qui me gêne, c’est la fin de mon titre, « 2012 ». Pourquoi ? Parce que mon année 2012 s’est surtout soldée par la découverte des hits 2011, comme mon année 2013 verra l’arrivée des succès de 2012 sur ma console, vous saisissez ?

Mais pourquoi me direz-vous ? C’est clair qu’entre Far Cry 3, Hitman, Black Ops 2, NBA 2K13, et j’en oublie sûrement, 2012 a quand même été un bon crû en terme de nouveautés. Le soucis pour moi étant mon budget, très limité dans le domaine. Alors je sais, y’a des bonnes occasions, entre la fnac, zavvi, etc., je sais qu’il y a moyen de s’offrir son lot de nouveautés à prix abordables, sauf qu’un prix abordable pour vous peut ne pas l’être pour moi, et 40€ pour un jeu, chez moi, c’est assez énorme. Cette politique fait que je dépense rarement plus de 20€ pour un jeu (Deux derniers en date : LA Noire et Borderlands 2), et quand je le fais, bah c’est que je me suis vraiment donné une bonne raison de le faire.

A travers cet article, je vous ferai un bilan des jeux qui m’ont le plus marqués cette année. Vous remarquerez que certains jeux ne font pas partie des jeux dont j’ai publié la critique sur le blog pour la simple raison que quand un jeu me plaît vraiment beaucoup, j’ai la flemme d’écrire un énorme pavé. J’ai peur de me perdre dans mon plan (Remarquez, la je suis pas vraiment de plan …) et de pondre quelque chose de fouillis, donc je m’abstiens. Pour cet article, je ferai, dans un premier temps, un résumé pour chaque jeu que j’ai adoré et dans un second temps une liste des jeux qui m’ont déçus ou sur lesquels je n’ai pas accroché, et pourquoi.  Prêt à découvrir les incontournables de ma bibliothèque de cette année ?

 

Skate 3

Alors la, Skate 3. La raison de son acquisition est très simple. Comme vous le savez, je suis quelqu’un de très flemmard, et pour peu que vous ayez déjà tâté de la planche à roulettes, vous avez comme moi vite compris que pour gérer le truc même un minimum, il fallait un énorme investissement personnel. Cet investissement personnel, je l’ai fourni… au début. Malgré tout, j’ai quand même gardé cet intérêt pour ce sport, et quand j’ai du choisir entre un jeu de snowboard à une cinquantaine d’euros et un magnifique Skate 3 à moins de 20€ neuf (Import UK), j’ai directement commandé le jeu de skateboard.

Skate 3, c’est de la production EA. C’est la révolution du jeu de skate, la licence qui a enterré les Tony Hawks. Mélange de réalisme et d’impressionnisme, Skate 3 impressionne autant graphiquement que techniquement. Derrière une réalisation graphique aux petits soins, on peut noter une volonté de rendre le gameplay simple, mais très technique pour qui souhaite s’aventurer dans quelque chose de plus compliqué, à la manière des jeux de combat, m’voyez ?

Skate 3, c’est un monde ouvert assez gigantesque, à parcourir en roulant ou à pied, à moduler à sa manière grâce aux fonctions de personnalisation du monde. Oui, vous pouvez importer depuis une interface des éléments de skatepark et les inclure dans l’environnement dans lequel vous évoluez, ainsi, une route infranchissable peut se voir dotée d’un jump sur les deux largeurs et être franchi d’un saut de planche. A vous d’ensuite positionner votre caméraman comme bon vous semble et de saisir vos prouesses techniques. Une fois ladite prouesse dans la poche (Dans le disque dur quoi !), libre à vous d’en extraire des photos, de les poster sur la galerie dédiée d’Electronic Arts, ou de poster complètement votre vidéo !

L’aspect communautaire du titre ne s’arrête pas la puisqu’il vous est possible de vous approprier un très grand espace pour vous seul et d’y construire votre propre skatepark pour ensuite le « publier » en ligne et en faire profiter la communauté ! Les possibilités de personnalisation sont vraiment énormes, et des DLC de « blocs » sont disponibles pour les plus chevronnés des créateurs.

Pour finir, un mode multijoueur permet de défier vos amis sur des épreuves ou de rouler à votre convenance sur les différents lieux de la ville. Fun garanti.

Cover Skate 3
Cover Skate 3

 

En gros, Skate 3 est un jeu sur lequel je prend énormément de plaisir. Seul ou avec des amis, il y a toujours quelque chose à faire, et le mode solo est très long pour un jeu de ce genre. Bref, si vous êtes un amateur de ce sport ou si vous cherchez un jeu multijoueur fun, jetez-vous dessus, il n’y a rien à jeter 🙂 !

 

 

Mirror’s Edge

Aaaaha, Mirror’s Edge. Mirror’s Edge, c’est un petit bijou d’originalité, développé par DICE (Battlefield 3, …) et édité par Electronic Arts (encore une fois …). Mirror’s Edge, c’est un jeu à la première personne de type « parkour ». Vous voyez ces malades qui sautent de partout en ville tel les Yamakasi ? Et bah vous incarnez ce genre de personnage.

Faith est une jeune femme dynamique, qui vit avec une bande, exilée et ignorée de la société dans laquelle elle vit. Cette bande pratiquent tous l’art du déplacement. Malgré elle, Faith se retrouve impliqué un jour dans un conflit d’ordre politique majeur, il vous faudra manier l’art de l’infiltration et la rapidité pour venir à bout de ce complot.

Graphiquement, vous évoluerez dans un monde majoritairement blanc, où les objets importants du décor seront rouges. Cette aide graphique permet à l’utilisateur de fluidifier son expérience de jeu, car oui, il est assez facile de se perdre au milieu de ces buildings, et quand on a deux trois gardes à nos trousses, il est préférable de savoir vers où il faut se diriger. A savoir que cette aide se désactive lorsque vous passez le jeu dans le mode de difficulté le plus élevé.

Cover Mirror's Edge
Cover Mirror's Edge

Concernant le gameplay, vous jouirez d’une importante liberté de mouvements. Tout a été fait pour faciliter votre évolution dans cet univers. Les commandes sont simples de prises en mains et les quelques actions compliquées à réaliser se révèlent intuitives après plusieurs essais infructueux.

Malgré ces points positifs, Mirror’s Edge reste un jeu court, très court et a matière à être vraiment développé plus en profondeur. Notamment, un mode libre aurait été la bienvenue, un mode multijoueur aussi. Mais n’ayons crainte, des rumeurs dans les studios de développement suédois attestent de la mise en chantier d’un deuxième volet pour cette licence, en espérant que les développeurs auront entendu les suppliques des fans.

Je ne vous en dis pas plus sur le jeu en lui-même, j’ai dans l’intention de vous pondre prochainement un test plus complet que ce résumé.

 

 

Red Dead Redemption

Depuis le temps que je souhaite vous parler de ce jeu. Je crois que j’ai mis la main sur la quintessence du jeu vidéo de cette génération de console. RDR est probablement le jeu le plus fabuleux qu’il m’a été donné de faire. J’aimerai tellement vous faire une critique passionnée et subjectivement assumée de ce jeu, mais j’en suis dans l’incapacité car ma dernière session sur ce jeu remonte à une plombe et que je l’ai prêté à un ami qui n’est pas fichu de le finir sans mettre son nez sur Borderlands 2 toutes les heures (Ami, si tu te reconnais, j’attend toujours !).

Red Dead Redemption, c’est des sensations fabuleuses. L’incarnation d’un hors la loi américain impliqué dans d’obscures affaires saura vous immerger au plus profond du passé de cet homme. Derrière ce scénario à priori banal se cache une histoire bardé d’héroïsme, de scènes spectaculaires, de moments émouvants et de passages grandioses. Red Dead Redemption signe une des fins les plus grandioses de l’histoire du jeu vidéo.

Cover Red Dead Redemption
Cover Red Dead Redemption

 

 

Mais Red Dead Redemption, ce n’est pas qu’un scénario profond, c’est aussi une bande-son absolument hors du commun, capable de vous transporter au delà de ce que votre héros peut ressentir. Et une bande-son aussi immersive et magique que celle-ci, croyez moi, ça ne se trouve pas à tout les rayons.

En fait, je me rend compte que j’ai tellement à dire sur ce jeu, qu’il est de mon devoir de vous proposer un vrai article dessus. Mais sachez le, Red Dead Redemption est pour moi le jeu de cette console. Si un casual gamer voudrait un jeu pour le faire voyager, vivre une histoire et ressentir des émotions, ce serait celui-la que je lui donnerai.

Bref, restez connectés, RDR : le jeu, c’est pour « bientôt ».

 

 

Borderlands 2

J’aimerai aussi parler brièvement de Borderlands 2. Unique titre de 2012 dans ma ludothèque, l’achat de cet épisode fut motivé par son mode coopération qui m’avait l’air diablement amusant. Après quelques heures passées dessus seulement en coopération, j’ai bien peur de m’être fait pas mal d’illusions.

Cover Borderlands 2
Cover Borderlands 2

Ce jeu est très beau, il n’y a rien à redire dessus. La bande son est très entraînante et les conversations très amusantes, mais mince, le côté coopératif du jeu efface justement la possibilité de profiter pleinement des traits précédemment cités. De ce fait, je pense abandonner le mode coopération pour continuer le jeu seul, dans l’objectif de profiter pleinement de l’ambiance que propose Borderlands 2. J’ai beaucoup d’espoir en ce jeu, et j’espère que ça sera vraiment le fait de m’y mettre tout seul qui me permettra de profiter pleinement de cette expérience.

Pour un test plus complet, je vais devoir vous demander d’attendre les cocos, parce qu’avec tout ce qu’il y a sur la liste,  j’ai pas mal à faire.

 

 

Duke Nukem Forever

Véritable pilier du jeux vidéo à sa sortie sur Nintendo 64, Duke Nukem a fait attendre ses fans 12 ans pour que les développeurs finalisent la suite des aventures de cette figure emblématique. Je ne suis pas de la génération qui a vu passer la version N64, mais intrigué par l’engouement qu’a suscité l’attente de cette suite et malgré les critiques négatives qu’a reçu cet épisode, je me suis senti obligé de me procurer l’édition collector à très bas pris (Merci K-Yen-Team et son magasin !).

Après avoir pu constaté les finitions de l’édition collector et de tout ces petits objets inédits, je me suis ensuite attaqué au jeu en lui-même.

DNF est un FPS donc. On y incarne Duke Nukem, véritable dieu humain, vénéré par le monde entier et disposant d’une force absolument étonnante. L’intrigue, c’est une invasion extra-terrestre, les mêmes à qui vous avez botté les fesses 12 ans auparavant, bien décidés à se venger en kidnappant la totalité des femelles de la planète. Bien décidé à récupérer les donzelles, il va vous falloir jouer du pistolet et des poings pour récupérer vos prétendantes.

Cover Duke Nukem Forever
Cover Duke Nukem Forever

Derrière un univers complètement barré et bourré d’anecdotes toutes aussi drôles que les autres, Duke Nukem Forever est malheureusement une déception technique. Graphiquement, le jeu tient un peu la route, mais il ne faut pas oublier que c’est un FPS, et pour un FPS, il manque sacrément de profondeur, de sensations. L’impression de toucher est inexistante, les points d’impact sont difficiles à repérer, on se demande clairement si un tir en pleine tête a parfois autant d’incidence qu’un tir sur le pied. Les animations sont décevantes et l’arsenal très peu étoffé.

Hormis un jeu drôle, vous n’obtiendrez rien de plus de Duke Nukem Forever, à conseiller à tout les nostalgiques de la cartouche.

 

Bien sûr vous aurez le droit à tout ces tests en détail un jour ou l’autre, faudra juste savoir rester très patient !

 

 

Passons maintenant aux projets du blog. J’ai toujours tenu à ce que le jeux vidéo reste le seul sujet de ce blog, et malgré le fait que je me sois autorisé un écart en parlant de temps à autre d’animés, force est de constater que vous n’avez pratiquement que des articles ayant trait aux jeux vidéo. Or, il se trouve qu’à côté de cette passion, j’ai développé depuis petit une passion pour la lecture. Et cette passion, j’envisage sérieusement d’en parler, notamment au travers de mes lectures. Le seul frein à ce nouveau thème est que j’ai peur que ça fasse tâche sur le blog. A vous de me dire si un peu de diversité nuirait à votre plaisir en venant ici, ou pas. Suivant vos commentaires, je déciderai de la mise en place de cette nouvelle catégorie. Vous avez le contrôle sur le futur de ce blog !

Je vois pas quoi rajouter d’autres… Pour parler de moi, dans un mois, je vais fêter mes 18 ans. Je compte déposer un CV dans les magasins de jeux vidéo du coin pour tenter de gagner un peu d’argent et apprendre sur le fonctionnement d’une chaîne de magasins de jeux vidéo, en espérant être pris. Côté scolaire, je continue mon année de première ES, en sachant qu’il faut que je commence à travailler pour maintenir un niveau potable. Voila, je pense avoir tout dit. A l’heure actuelle, vous êtes 459 à me suivre sur Twitter et 35 à aimer ma page facebook, c’est trop d’honneur pour un jeune lycéen comme moi. En espérant continuer longtemps ce projet d’écriture, je vous souhaite à tous une très bonne année, et que vos résolutions soient tenues le plus longtemps possible 🙂 !

Bonne année sur gunxblast.fr !
Bonne année sur gunxblast.fr !

8 thoughts on “Bilan de mon année 2012. Tests, projets, remerciements.

  1. Salut !

    Personnellement je pense qu’un peu de diversité ne peut faire que du bien, un bol d’air frais pour le blog, ce qui ne pourra être, à mon goût, qu’agréable 🙂

    Sur ce, bonne continuation à toi 😉

  2. Eh merci pour la petite Pub pour mon blog ;-). Oui Mirror’s Edge est un jeu à découvrir, Red Dead Rédemption est magnifique et encore plus sur un grand écran et avec ces musiques magnifiques!!!
    Pour la diversité pour ton blog, oui pourquoi pas!

    Bonne année à toi et a ton blog 😉

    1. Mais de rien 🙂 ! Je suis à moitié déçu par Mirror’s Edge quand même :/.
      Ca marche, je pense me laisser tenter alors 🙂 !

      Merci !

  3. Quand j’ai lu la parti sur Red Dead Redemption j’ai eu l’impression de lire mon avis sur ce jeu tellement j’ai ressenti tout ce que tu as écrit ! C’est clairement pour moi un de meilleur jeu de cette gen (avec Deus Ex HR en fait) !
    Sinon continu bien sûr, et pour ce qui est de la lecture fais des articles dessus, tu es sur un blog, profites en pour écrire ce qu’il te plait tant que tu ne t’étale pas trop, surtout que ça peut être sympa 😉

    1. J’ai pas pompé sur ton avis promis :p ! Je n’ai pas fait Deux Ex, et il ne m’intéresse pas vraiment à vrai dire :/.
      D’accord, préparez-vous à une avalanche alors, je suis énorme consommateur de bouquins o/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *