[J’ai vu] Jigoku Shoujo, « La Fille de l’Enfer », mes impressions.

 

Après deux mois de vacances et sans vous pondre le moindre article, il était de mon devoir de vous assurer que j’existe toujours et que ce blog n’est pas mort. Et quoi de mieux qu’un billet pour vous en offrir la preuve irréfutable ?

En effet, la rentrée scolaire approchant à grands pas, ma sainte période de procrastination ultime touche à sa fin. Cet article sonne donc le glas du glandage pour moi et le retour aux bonnes habitudes. Pour toutes ces raisons donc, je suis fier de vous parler du dernier animé en date que je viens de boucler : « La Fille de l’Enfer », communément appelé au pays du Soleil Levant « Jigoku Shoujo ».

Enma Ai, de Jigoku SHoujo
Enma Ai, de Jigoku SHoujo

 

Pour ma part, je suis allé jusqu’au bout de la première saison avant de vous livrer mes impressions sur écran. Parlons du scénario sans trop en dévoiler. Il existe dans cet univers fictif un site Internet seulement accessible aux personnes souhaitant se venger d’une autre personne. Le scénario trace l’histoire de cette « Fille de l’Enfer », chargée d’organiser cette vengeance en précipitant l’individu ayant causé du tort à la personne ayant quémandé la vengeance. Dès lors que la vengeance est « accordée », la « Fille de l’Enfer » transporte la personne maudite en Enfer et plonge son âme dans une éternité de souffrance. Quant à ce qui arrive à celui qui a « commandé » la vengeance, c’est à vous de découvrir ce à quoi cette personne est destinée en visionnant cet animé !

Passons à une analyse plus profonde de ce que j’ai pu ressentir au fil des épisodes. A savoir que l’animé est découpé en plusieurs saisons. La première saison comptant 26 épisodes. Comme vous aurez pu vous en douter en lisant le paragraphe au dessus de celui-ci, il faut s’attendre à une ambiance assez glauque et à des dessins dans un style réaliste. L’introduction de la notion d’Enfer et du transfert de corps qu’il engendre a donc été faite dans un univers basé sur un style de vie commun au notre et la gestion de ce conflit monde réel/au-delà est gérée sans incohérences et avec brio.

Malgré tout ces points positifs, une caractéristique de cet animé a failli me faire décrocher dès les premiers épisodes. Son sauvetage n’est du qu’au fait qu’actuellement, je suis en Espagne sans Internet et que l’après-midi, la chaleur est telle que la seule chose à faire est de glandouiller en matant des films/animés/séries . Mais revenons à ce point négatif. En effet, les premiers épisodes m’ont donné l’impression de rabâcher le concept de « Fille de l’Enfer » et ce, sans y apporter le moindre sens et sans exposer une quelconque évolution. Heureusement, en persévérant, le nombre de protagonistes influents augmente et commence petit à petit à tisser la base de l’intrigue et à enfin nous immerger dans l’animé. Si vous êtes déjà tombé sur « Higurashi no naku koro ni », vous avez pu comme moi abandonner en constatant que toute la première saison n’était pas intéressante mais était nécessaire à la compréhension de la seconde et que la série ne démarrait réellement qu’à partir de la (Enfin, c’est ce qu’on m’a dit, j’ai jamais réussi à finir la première saison ! :D). Bah c’est un peu le même principe pour Jigoku Shoujo, sauf que cette répétitivité ne dure que quelques épisodes, et c’est bien mieux comme ça !

Je vois pas vraiment quoi rajouter d’autre. Globalement, sans être révolutionnaire, cet animé m’a permis de passer le temps et ne m’a pas non plus ennuyé. Je le conseillerai donc aux personnes qui n’ont actuellement rien de folichon à regarder mais qui cherchent quand même à être satisfait en finissant une saison sans avoir l’impression d’avoir vraiment perdu son temps.

Pour parler un peu de moi, j’ai profité de ces vacances scolaires pour boucler plusieurs séries. C’est ainsi que j’ai enfin pu mettre la main sur les 6 premières saisons de Dr House et que j’ai hâte de boucler les deux dernières (Malgré qu’on m’ait spoilé la toute fin, merci Twitter et cette profusion de tweets le jour de la diffusion du dernier épisode è_é !). J’ai aussi pu regarder bien au chaud la troisième saison de Game of Thrones et au vu de l’attente demandée jusqu’à la quatrième saison, je pense que je vais me procurer en vitesse les livres pour avoir un coup d’avance sur les sériophiles !

Côté mangas, je suis tombé sur deux volumes de « Love Hina ! » et j’avoue honteusement avoir bien envie de commander l’intégralité de la série, ça dépendra de mes finances. J’ai aussi quelques animés à commencer/finir (Angel Beats (Edit : que je viens de finir en un rush de 4h et quelques non-stop :O) et Tengen toppa gurenn lagann pour ne pas les nommer). Côté comics, je continue mon léger périple, toujours suivant l’état de mon porte-monnaie, et me suis décidé à tenter une incursion du côté de « DC Saga ». Passant mon temps auparavant sur les Marvel, j’ai jugé intéressant d’aller voir un peu ailleurs, pour me forger une opinion.

Venons en au sujet principal qui a motivé la création de ce blog : les jeux vidéo ! En toute honnêteté, j’ai plus le temps de jouer. J’ai commencé trop de jeux juste avant les épreuves anticipées du bac et ait du tout laissé tomber pour réviser, ce qui fait que j’ai plus trop envie de jouer en ce moment. Y’a pas mal de jeux assez énormes qui arrivent mais j’ai peur aussi de ne pas pouvoir mettre la main dessus au vu du travail que va me demander la Terminale et les objectifs que je me suis fixé, donc wait and see, mais j’espère pouvoir continuer à toucher du pad malgré cette négativité de pré-rentrée !

Comme promis via le sondage facebook, j’ai toujours l’article de Red Dead Redemption et de Borderlands 2 à écrire, j’espère trouver le temps de le faire, en espérant que l’article ne sera pas jugé rétro quand l’heure de la publication sera venue…

Sur ce, à bientôt pour de nouveaux articles !

Écrit par  Yaniss GunxBlast

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *