[Premières impressions] Fable 3

Pour commencer, il faut savoir que si je n’avais pas eu ce jeu avec la carte de téléchargement offerte avec le pack de ma nouvelle xbox, je n’aurai probablement jamais acheté ce jeu. Et oui, vous avez bien lu, voici deux semaines que je me retrouve en possession d’une xbox360 fonctionnelle. J’ai profité d’une offre de la FNAC pour me procurer une xbox360 Slim 250 Go contenant 3 Mois d’xbox Live et 3 jeux en téléchargement (Halo : Reach, Fable 3 et Gears of War 2) pour 199€. Pour l’instant, je suis surtout sur Halo, mais j’ai pris la peine de lancer Fable 3 histoire de voir à quoi ça ressemblait …

 

Fable 3
Fable 3

Comme à chaque découverte d’un nouveau jeu, je n’ai zappé aucune cinématique, aucun dialogue, bref, je suis le scénario à fond. Et j’ai vraiment cru, dès la première cinématique, que ce jeu allait m’envoûter et m’emporter dans les profondeurs de son univers fantasy … Eh bien non. J’ai été subjugué par la qualité de la première cinématique. Graphiquement, je me disais, si le jeu équivaut à cette cinématique, alors il sera magnifique … Eh bien non, bordel ! C’est moche, j’ai l’impression d’être entre Assassin’s Creed 1 et 2. Le 2 était beau, mais le 1, non.

Je sais pas trop comment structurer un article de type « Premières Impressions », mais je vais essayer de séparer le gameplay des graphismes. Pour le reste, je pourrai pas trop juger vu que j’ai du y passer dans les 2h maximum.

 

Commençons par le gameplay déjà. Au niveau des déplacements, je trouve le personnage un peu lourd et peu maniable. Au niveau des commandes hors combat, on est réduit au minimum, avancer/courir, interagir, vue subjective, et c’est tout. A savoir que le bouton Interagir permet plusieurs action (Bondir, Plonger, Parler, Siffler) suivant la situation dans laquelle vous êtes. Le personnage principal dispose de plusieurs armes, qu’il pourra alterner suivant ses goûts dans le Sanctuaire (Je reviendrai dessus plus tard). Vous aurez toujours sur vous trois moyens différents pour combattre : Une arme de mêlée (Epée, Marteau), une arme à distance (Fusil, Pistolet), et vos sorts (Feu, Electricité, tout ça…). Du côté des combats, je les aient trouvé relativement intéressant, la combinaison des différents moyens d’attaque est plutôt jouissive à utiliser. La possibilité de s’aider d’objets tels que des potions de ralentissement augmentent encore l’intérêt que l’on peut porter au combat. Bref, c’est un bon point.

Un des objectifs du personnage principal est de se faire des alliés. C’est donc dans ce but qu’il faudra interagir avec un maximum de PNJ (Villageois, Gardes, …) pour lier une relation avec ces personnes. Ceci passera d’une poignée de main, au sifflement, à la discussion, pour finir par une quête relationnelle. On a aussi la possibilité d’avoir un boulot, le seul que j’ai fait est « Créateur de tartes ». C’est un mini-jeu où je devais appuyer successivement sur une série de touches, qui allait de plus en plus vite, et ce dans le but de gagner de l’argent.

Étrangement, je jurerais que Fable a quelque chose en lien avec Assassin’s Creed. Les combats, la variété des armes, la possibilité de les faire évoluer, le monde plutôt ouvert, mais aussi les protagonistes. Notre petit prince a beaucoup de similitudes avec notre Ezio, Lucy d’Assasin’s Creed a le même rôle que Jasper dans Fable (Il dirige les opérations depuis une salle, le Sanctuaire) et ce Sanctuaire joue le même rôle que la maison à Monterrigioni dans le deuxième volet d’AC. J’ai rien contre ces similitudes, ça m’a juste fait sourire à quel point les scénaristes tournent en rond dans ce genre de jeux, mais ce n’est pas le débat.

Venons à ce Sanctuaire, l’intérieur de celui-ci est composé de plusieurs salles, chacune remplissant une fonction précise. La pièce centrale permet l’accès type « Voyage rapide » à la carte du monde. Cette salle permet aussi de régler les paramètres internes au jeu. Les pièces dans lesquelles amène la pièce centrale ont de multiples utilités. L’une servira de dressing, c’est ici que vous pourrez changer de tenue, tenues que vous aurez préalablement acheter ou voler. Plusieurs modifications du personnages sont réalisables, des vêtements, aux tatouages, en passant par la pilosité ou les accessoires, c’est assez vaste.

Une autre pièce accessible est dédié au Multijoueur, c’est dans cette salle que vous pourrez vous informer des performances de vos amis, les rejoindre (Le jeu est peut-être faisable en coop’, je ne me suis pas renseigné à vrai dire, n’ayant pas testé cette fonctionnalité). C’est aussi dans cette pièce qu’il vous sera possible de télécharger les différents contenus additionnels du jeu, et de ce côté, allongez la monnaie, les équipements sont vraiment pas donnés… Ah mais vous pensiez que l’on parlait de l’argent du jeu ? Ah non non non, ici, c’est une boutique, une vraie, ou la seule monnaie sera votre argent converti Microsoft Points ou vos Playstation Points… Voila voila.

 

Bon, passons, le gameplay est suffisamment détaillé pour ce que j’en ai vu je pense, surtout que pour un article « Premières Impressions », je commence à un peu trop m’étaler … Y’aura p’tetre plus grand chose à rajouter si j’me décide à pondre un Test complet ^^.

Passons aux graphismes donc, j’pense que ça ira vite en fait. C’est moche. Les personnages me font encore une fois, étrangement penser à ceux du premier volet d’Assassin’s Creed, laids donc. Le mouvement des bouches est vraiment tout, sauf réaliste. Un des points intéressants graphiquement est l’univers; Celui-ci est plutôt coloré et agréable à regarder, dommage que la modélisation des personnages ne suivent pas, ils gâchent même l’ambiance que procure les villages, c’est sacrément dommage… Conséquence sûrement dûe à un moteur graphique à la ramasse, c’est la seule raison que l’on peut envisager étant donné que la direction artistique du studio (Lionhead) a toujours été définie comme très bonne.

Comme tout bon jeu, j’ia pu constater que celui-ci regorgeait d’ « Easter Eggs ». Vous savez, ces petits clins d’oeil que les développeurs intègrent dans leur jeu, sorte de contenu caché que seuls les plus hardcore des gamers sont en mesure de découvrir. C’est souvent de longues heures de jeu et de fouilles qui permettent la découverte d’un Easter Eggs. Eh bien Fable 3 ne déroge pas à la règle et nous en fournit même de très bon, exemple de taille avec celui que j’ai dégotté sur YouTube (http://www.youtube.com/watch?v=qClearwhOg0). Dans cette séquence, on constate qu’en faisant le tour d’un port à la nage, il nous est permis de rentrer dans un endroit plutôt étrange, et en continuant la route, vous vous retrouverez nez à nez avec une bande de chiens réunis autour d’une table en train de jouer au poker ! La magie des développeur et de leurs secrets !

 

Voilà pour ces premières impressions. Pour l’heure, je ne sais pas si je continuerai ce jeu… Je suis actuellement sur Halo Reach, et complètement subjugué par l’univers de cette licence (Pourtant, je déteste la SF …). Donc vous pouvez vous attendre à voir sous peu le test de ce jeu débarquer. Comme d’habitude, je vous invite à me suivre sur Twitter, c’est la que toutes les informations seront données : @gunxblast .

Ah, et pour parler un peu de moi IRL, je passe en première ES. Ayant redoublé ma seconde, j’ai décidé de me diriger vers la filière ES pour envisager un DUT Information Communication des Entreprises Option Ressources Humaines, mais ce n’est qu’un projet… J’ai encore le temps d’y réfléchir 🙂 !

Sur ce, bon jeu !

2 thoughts on “[Premières impressions] Fable 3

  1. Sérieusement si tu le continues pas tu perds rien. Le scénario est médiocre, le boss de fin a peine plus convaincant que celui du 2 (enfin… Boss de fin…).

    Que la Force soit avec toi si malgré tout tu as le courage de te lancer dedans x)

    1. Si je le trouve à bas prix en version physique (Flemme de le re-DL), je pense que je pourrais m’y réessayer franchement ! Mais clair que je compte pas m’y investir pleinement :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *