Home Jeux Independants [Test/Avis] Luftrausers, quand la Vita s’essaie au dogfight

[Test/Avis] Luftrausers, quand la Vita s’essaie au dogfight

4 avril 2014

Luftrausers donc. Sorti le 18 Mars sur PC, Mac, Linux, PS3 et PS Vita, on peut dire que les mecs de chez Vlambeer ne se sont pas trop foulés. En effet, Luftrausers n’est qu’une version “un brin” étoffée de Luftrauser sans S disponible en flash. M’enfin bref, on est sur la Vita, et après DanganRonpa (Mon test disponible ici), il fallait que je souffle. Alors quoi de mieux qu’un indépendant pour s’aérer l’esprit, surtout au vu de l’immense catalogue indie que propose la console ? C’est donc mi-mars que j’ai commencé à m’intéresser à ce qui déboulerait prochainement sur le Store. C’est ainsi que j’ai été, comme beaucoup de joueurs, hypé par Luftrausers.

 

Luftrausers logo

 

Il faut le dire, édité par Devolver Digital, les mêmes à l’origine de l’édition de Hotline Miami, je ne pouvais que partir confiant quant à la qualité du titre. Rappelez moi de ne plus juger un jeu sur la boîte qui le produit.

Mais je vais d’abord vous parler du jeu avant de le démonter. Le gameplay se résume assez vite et se prend rapidement en main. On décolle d’un porte-avions à bord d’un avion de chasse et l’objectif sera donc d’emporter le plus d’ennemis dans notre tombe. Côté maniabilité, celle-ci s’avère déroutante de prime abord mais on se fait plutôt bien au principe d’inertie et de gravité de l’appareil. Il faut même avouer qu’elle offre des réactions relativement réalistes pour un jeu résolument arcade dans ses objectifs. En gros, on contrôle son jet avec le stick gauche de la console tandis que la gâchette droite activera les gaz. Dernier élément : l’arme principale, que l’on devra utiliser avec parcimonie sachant que notre santé ne se régénère pas quand notre pilote fait feu. Comme vous l’aurez compris, tout l’intérêt de ces phases de dogfight sera de bien jongler entre les phases de tirs en rafales et les périodes calmes pour voir notre avion de combat arrêter de fumer du moteur.

 

 

Graphiquement, on s’est pas cassé les fesses non plus. Luftrausers arbore un look bichromatique à l’effet clairement rétro. On se balade “tranquillement” dans un monde illimité horizontalement mais verticalement bloqué par la mer et les nuages. Je ne dis pas, ça rend bien, non ce qui me fais chier c’est de payer autant pour un jeu qui n’a clairement pas du coûter grand chose, voir même presque rien à développer, mais je vous en parlerai après.

 

2014-04-04-195525

 

La grande nouveauté de Luftrausers par rapport à sa version flash, c’est surtout la personnalisation de l’avion contrôlé. En effet, notre jet est constitué de trois parties que l’on peut customiser suivant notre style de jeu. L’avion est donc ainsi composé d’une arme, d’un châssis et d’un moteur. Chaque partie de notre appareil aura donc des caractéristiques spécifiques. Par exemple, on aura le choix entre des armes en rafales, des bombes ou alors un gros canon dévastateur mais au cooldown vraiment long. Côté châssis et moteur, pour ne citer que quelques uns d’entre eux : On a des éléments qui quand on meurt font sauter l’intégralité des mobs autour de nous, un moteur qui supprime la pesanteur ou encore des châssis légers mais peu résistants. Dernières évolutions de cette version “consolisée” : Des ajouts côté “bestiaire”, un système de high-score plus poussé et des missions annexes à remplir pour gagner plus d’expérience et monter de niveau, niveaux qui débloqueront de nouvelles pièces pour votre engin (Au nombre de 5 par type de pièces, soit 125 combinaisons possibles).

 

2014-04-04-194754

 

Bref, que vous dire d’autre ? Globalement, le jeu n’est pas mauvais, il est juste ULTRA-répétitif et vraiment réservé aux aficionados de scoring  qui pourront comparer leurs scores avec le monde et leurs amis. En dehors de cet aspect du jeu, vous en aurez fait le tour en moins de 4h (3h30 pour atteindre le niveau 10 et donc débloquer toutes les pièces de l’appareil). Et c’est clairement la que le bât blesse car sachez que Luftrausers est actuellement au prix de 9€. Et croyez moi, pour quelqu’un qui ne s’intéresse qu’aux trois premières heures de jeu, elles sont loin d’être folles et super intenses. En gros, le prix de ce jeu a tendance a bien écarter le fondement. Pour ma part, j’ai souffert.

 

Le mode SMFT vous fera pleurer du sang.

Le mode SMFT vous fera pleurer du sang.

 

En gros, si vous aimez le scoring, les dogfight et le design rétro, vous serez susceptible d’apprécier le titre. En revanche, si vous ne souhaitez que découvrir le titre, je vous conseille d’attendre une éventuelle promotion.

 

PS : Je veux un Ace Combat sur PS Vita, right now !

Ceci Pourrait T'intéresser

1 comment

P' tee gamer 2 février 2015 at 19:10

Quand j’étais gosse j’ai jamais réussi à jouer à Silent Service et Spitfire 40 , peut être que luftrausers pourra me consoler…

Reply

Leave a Comment