[Test / Avis] Grand Theft Auto IV (GTA IV)

Bon, pour commencer, je vous dois quand même quelques excuses sur mon absence de ces derniers jours. Pour commencer, il faut savoir que j’ai eu pas mal de soucis au niveau de ma connexion Internet, ainsi, j’ai été victime au début d’une dégradation de la qualité de ma bande passante, après ça, j’ai eu le droit à une coupure du service Internet + Téléphonie pendant pas moins d’une semaine. Ce fut génial. Je tiens pas à faire de mauvaise pub’ à SFR, qui jusqu’à présent jouait son rôle de FAI, pas super bien (Bande passante bidon, campagne oblige… Et encore!). Mais bref, toute cette histoire, c’est passé, donc revenons au sujet initial de cet article !

Du coup, vu le temps qui m’a été « donné » (A savoir en plus que je suis en vacances), je me suis permis de ressortir GTA IV de son boitier et de finir une bonne fois pour toute la trame principale de l’aventure de Niko Bellic.

On va faire comme d’habitude donc, scénario/mise en scène, gameplay (Mon Dieu la grosse partie…), les Graphismes, le multijoueur (Bah oui, ce jeu en possède un, autant en parler) et la bande-son (Y’a beaucoup à dire dessus !). Si vous n’avez pas beaucoup de temps devant vous, je ne peux que vous conseiller de reporter la lecture de cet article à plus tard, parce que déjà, de là, je le prévois assez long vu la quantité de choses à développer autour de ce jeu.

Bannière GTA 4
Bannière GTA 4

Donc, commençons, le scénario ! Comment dire… Pour vous donner une idée, en vous donnant à fond sur la trame principale sans vous soucier des quêtes secondaires, de tout le bordel autour du jeu, comptez 20h. Ca vous donne déjà une idée du potentiel du jeu. Rajoutez à ça les quêtes secondaires de tout les côtés, l’exploration d’un monde juste gigantesque, le fun de pouvoir faire ce que vous voulez, vous atteignez facilement les 40h de jeu. RAJOUTEZ à ça le multijoueur, et vous avez acheter un jeu pouvant vous combler jusqu’à la sortie du prochain épisode de la série !

Côté scénario pur, c’est juste un délice complet, de un, il vous sera amener plusieurs fois à faire des décisions (Tuer ou épargner une personne par exemple, ces décisions auront bien évidemment un impact sur vos fréquentations dans le jeu, je n’ai pas eu le temps de vérifier si ça a une incidence sur la fin de l’histoire, j’en doute quand même.

La mise en scène est géniale, les cinématiques sont agréables à l’oeil, et il nous arrive souvent de rigoler en lisant les répliques de tel ou tel personnage. Oui, vous avez bien vu, « Lire », parce que comme tout les GTA, les voix sont en VO, c’est à dire en Anglais, sous titrées françaises, je reviendrai sur ce détail plus tard.

Passons au gameplay, grosse partie en perspective, tout d’abord, on va commencer par les possibilités que sont offertes au personnage. Avancer, marcher, courir, sprinter, frapper, coup de pied, se protéger, tirer, viser, pousser, sauter, grimper, siffler (un taxi !), acheter… Vous voyez le genre ? On peut faire quasiment tout, le réalisme est extrêmement poussé pour offrir au joueur une liberté d’action juste faramineuse.

Le système d’économie est bien présent dans le jeu, ainsi, l’argent vous permettra de vous acheter des armes, des fringues, de payer le show de strip-teaseuses, de payer les courses en taxis et encore plein de choses !

Comment parler de GTA sans parler de gun-fights ? Un des atouts majeurs de la série vient sans doute des épiques scènes de fusillades, entre bandes, ou seul contre une armée de policiers décidé à vous descendre. De ce côté là, Rockstar ne déçoit pas et nous pond un système encore plus optimisé que les précédents épisodes. Ainsi, le personnage peut désormais se couvrir contre des obstacles, tirer à l’aveuglette (Bien que nous savons très bien ou se dirigent les balles). Franchement, c’est le genre d’amélioration très appréciable, on peut enfin gérer sa barre de vie sans la voir descendre sans cesse. Ainsi, vous comprendrez que les ennemis sont beaucoup plus nombreux que dans les précédents épisodes, les fusillades beaucoup plus intenses, la variété des armes apportant son lot de fun en plein combat. Les combats de rues à main nues sont vraiment cool aussi, plusieurs attaques sont disponibles et autres combos/parades. En gros que du bon.

Comment parler de GTA sans parler de voitures aussi ? Comme dans tout les épisodes, le personnage que l’on incarne est un professionnel du car-jacking, ainsi, il suffit de se mettre à une porte de voiture, avec ou sans armes (Les animations diffèrent suivant que l’on braque un gars avec une batte ou avec un fusil à pompe, c’est assez comique). Pour revenir sur les fusillades, les courses poursuites en voitures/moto, pistolet-mitrailleurs d’une main, volant dans l’autre, sont juste épiques. Quelle joie de coller une balle en pleine tête dans un virage a 100 a l’heure au conducteur de la voiture de devant, laquelle se retrouvera hors de contrôle et embarquera la moitié de la circulation dans sa chute, c’est juste que c’est extrêmement jouissif ! (Okai, côté réalisme, on repassera sur ce genre de scènes…).

Voilà, tout ceci n’est bien sûr qu’une toute petite partie de l’immense potentiel que représente ce jeu en termes de gameplay, mais je vous laisse le soin de découvrir l’immense variété des missions à réaliser, le plaisir n’en sera que décuplé !

Bon, je vais maintenant parler de mon ressenti sur les capacités graphiques de ce soft. Tout d’abord, la série a été en continuel progrès de ce point de vue là depuis la naissance de la licence, c’est donc avec un oeil brillant que l’on découvre le monde se dérouler sous nos yeux. Les batiments sont simples, les textures banales, les visages très peux détaillés, les voitures correctement modélisées, et pourtant, l’impression générale rend extrêmement bien ! Le jeu de lumière est réussi d’une manière surprenante, rajoutant cette impression de photo-réalisme (A savoir qu’un mod sur PC propose des textures d’une extrême qualité, rendant le jeu graphiquement digne d’un film). Seul bémol, que j’ai trouvé franchement déplaisant à la longue sur ma xbox, la baisse fréquente de framerate à chaque scène un peu chargée (style plusieurs voitures en pleine fusillades, explosions de plusieurs voitures). Autre défaut, j’avais promis plus haut de revenir sur ce petit point, les sous-titres; Allez lire ce que disent les personnages quand vous êtes en pleine course-poursuite ou concentré en pleine fusillade, c’est impossible sans risquer de vous prendre un mur ou de quitter la route. Dommage. A part les deux défauts évoqués ci-dessus, le jeu est graphiquement d’un rendu général très bon, et satisfera n’importe quel gamer malgré tout.

Un des points forts de ce nouvel épisode est souvent la mise à disposition d’un mode multijoueur, lui-même découpé en plusieurs modes de jeux. Des plus classiques : Deathmatch, Team Deathmatch, on en trouve des plus sympathiques types « Gendarmes et Voleurs », ou « Courses de rues » côtoient « Livraisons de paquets », que du bon quoi ! Mais le mode de jeu le plus appréciable à mon sens, c’est le « Mode Libre« . A vous la ville avec vos potes ! Reglez les paramètres de votre carte (Zone accessible, police ou pas, météo, etc. !). Lancez la partie, et faites absolument ce que vous voulez, des heures de fun en perspective ! Entre les cascade à plusieurs, les coups de pute (Style headshot pendant que le pote tente une cascade, assez marrant !), bref, vous voyez un peu à quel point ce mode multijoueur vous promet un rallongement de la durée de vie assez conséquent.

Venons-en a la bande-sonore du jeu. Les bruitages sont très bien réalisés, il est donc aisé de reconnaître n’importe quel type d’arme à partir du bruit que celle-ci fait. Pareil pour les voitures, une bonne Ferrari (Turismo) aura un bruit moteur différent d’une Aston Martin ou qu’un Hummer. Mais la vraie variété de la licence vient de son catalogue de titres classés par genre, accessibles depuis les radios de voitures/motos, et là, c’est que du bonheur, vous en avez pour tout les goûts, et c’est pas d’la merde hein ! J’ai pas la liste sous les yeux, mais la majorité des artistes écoutables en jeu sont des artistes connus ! De quoi profiter de bon son en jouant à un bon jeu ! What else ?

Nous arrivons donc à la fin de ce test, passons à la notation 🙂 !

Scénario : 20

Gameplay : 19

Graphismes : 17

Multijoueur : 20

Bande-Sonore : 20

IMPRESSION GENERALE : 19

Vu comme ça, vous vous dites sûrement « Mais mon Dieu, une si bonne note ? Il faut que je me procure ce jeu !! » et bah oui, pour ma part, je l’ai eu pour 20€ neuf chez GAME, je vous invite à vous le procurer, il est juste excellent, et puis, le V est en cours de développement, profitez-en avant qu’il ne devienne obsolète par rapport à son successeur !

Sur ce, je vous remercie encore, d’être de plus en plus nombreux à visiter mon blog, à commenter, à partager mes articles et en plus, nous venons de franchir les 200 abonnés sur mon compte Twitter, ce que je considère comme un excellent chiffre pour une personne comme moi ! Donc continuez les amis, vous faites un boulot remarquable ! Sur ce, je viens aussi d’acheter Red Dead Redemption, et j’ai bientôt fini Final Fantasy XIII, vous savez à quoi vous attendre dans les prochaines semaines du coup !

2 thoughts on “[Test / Avis] Grand Theft Auto IV (GTA IV)

  1. Superbe article, je suis d’accord avec toi et en ce qui concerne l’aspect graphique ça me rappel un peu wow dans le sens ou en terme de graphisme ce n’est pas magnifique mais de part la qualité de disposition des éléments pour impregner encore plus le joueurs y est présente et ce qui rend le jeu parfaitement imersif.

    Encore bravo pour ce superbe tesr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *